Entreprises, donnez un coup de pédale à votre mobilité

En marge des problématiques économiques, environnementales et sociétales mises en avant ces dernières années – crises de l’énergie, réchauffement accéléré du climat notamment – la notion de Développement Durable tend à trouver des axes pour agir. L’objectif étant de mettre en place des actions viables, équitables et vivables pour tous. Dans le sillage des nombreuses actions déjà entreprises tant à l’échelle locale, nationale que sur le plan international, la notion d’écomobilité ou encore de mobilité durable est assez récente.

Afin de mettre en avant un moyen alternatif pour se déplacer, il est dans un premier temps mis en place une initiative : la « Journée sans Voiture » – initiée par la Commissaire européenne de l’environnement Margot Wallström en 2000 – qui ne tarde pas à faire des émules et à trouver un nouvel élan. Depuis 2002 cette résolution s’est étoffée et à chaque mois de septembre, une semaine est dédiée à la mobilité. Cet événement « la Semaine Européenne de la Mobilité » est une campagne d’envergure à l’échelle de l’Europe où de nouvelles politiques, initiatives et pratiques sont mises en avant pour promouvoir, sensibiliser aux impacts de la mobilité et surtout apporter des alternatives au moyen de transport traditionnel que représente la voiture. Secteur influent au siècle dernier, l’automobile est aujourd’hui mise sur le banc de touche.

Finalement la « Mobilité Durable » c’est quoi concrètement à l’échelle de l’entreprise ?

Ce concept vise à concilier la mise en place de déplacements dont l’impact est moindre sur l’environnement et le fait qu’ils doivent être applicables à tous, donc économiquement accessibles. Dans le cadre d’une entreprise, il convient de mettre en place un PDE – Plan de Déplacements d’Entreprise – ou un PDIE – Plan de Déplacements Inter-Entreprises – afin d’évaluer les besoins en matière de déplacement et proposer aux collaborateurs une alternative à l’usage de la voiture. D’autant plus qu’à compter du 1er janvier 2018, cela sera rendu obligatoire pour les entreprises de plus de 100 salariés. 

Dès lors, quelles sont les actions possibles au sein d’une entreprise pour faire de la mobilité, un enjeu tant collectif qu’individuel ?

Le retour au vélo

Se laisser séduire par le vélo-mobilité professionnel en entreprise est certes un gain économique – depuis la mise en application de la loi énergétique pour une croissante verte – mais cela présente d’autres avantages. A l’image du prêt-à-porter, ce mode de transport doux est customisable à souhait – au travers du logo typage notamment – de quoi booster ses opérations marketing. D’ailleurs, selon le volume, le modèle peut même être fabriqué sur-mesure.

En parallèle, en tant qu’entreprise, il convient d’optimiser les déplacements : le temps, c’est de l’argent. Les déplacements à vélo permettent de gagner du temps et de diminuer le risque d’accident. D’ailleurs, de dernier est moindre qu’en deux-roues motorisés. Cela permet aussi aux salariés de pratiquer régulièrement une activité physique et par voie de conséquence d’améliorer leur bien-être au travail et leur productivité. En effet, l’état général de forme d’un cycliste est bien meilleur. Les études montrent qu’un salarié qui pratique régulièrement le vélo est moins malade.

De plus, en fonction de ses besoins, de nombreux cycles existent – bi porteur, vélo à assistance électrique, vélo électrique, vélo pliant ou encore vélo de ville – et peuvent alors constituer la nouvelle flotte à pédales de l’entreprise. Quant à la gestion du parc, la palette des services proposée par Green On est du sur-mesure. Qu’il s’agisse de la maintenance, de l’assurance, de l’assistance, des actions de communication et de sensibilisation, de l’administration de la flotte en passant par le mode de paiement, tout est à la carte ou clés en main.

L’écoconduite

Pour que les salariés aient un comportement éco-responsable, pourquoi ne pas proposer des stages de conduite ? Mettre en place des stages d’écoconduite permet de fédérer certes autour des bonnes pratiques lors de la conduite d’un véhicule mais aussi, de prévenir du risque routier. Plus précisément, éviter les accélérations brusques, éviter de rouler fenêtres ouvertes au-delà de 100 kilomètres/heure, anticiper les freinages par exemple, sont autant de gestes, d’attitudes à adopter dont les effets positifs sont multiples aussi bien à l’échelle du salarié que de l’entreprise.

D’une part, cela permet de réduire l’empreinte écologique de l’entreprise – en réduisant les émissions de gaz dits à effet de serre ainsi que les particules fines – de diminuer le coût lié à la consommation de carburant et de maintenir une flotte en bon état. Les conducteurs eux, sont détendus au volant, les troubles musculo-squelettiques sont moindres et, ils ont moins de risques d’accidents par exemple. Autant de mauvais comportements au volant évité, qui modifient les coûts induits à l’image de la rentabilité et des salaires notamment.

Les véhicules hybride

La voiture électrique

Le covoiturage

Une éco-attitude en plein essor. Nombreux sont les salariés qui effectuent des trajets similaires pour se rendre au même endroit. Pour rouler malin, le covoiturage consiste alors à partager son véhicule personnel pour effectuer un trajet commun. Cette initiative portée par la Direction du Développement Durable, de la DRH ou de la Direction de la Communication d’une entreprise permet d’améliorer le climat social et renforcer sa culture. Mettre en place une plateforme de covoiturage favorise les relations entre les collaborateurs de services différents. Une politique citoyenne qui crée une dynamique interne tout en impliquant les salariés à la démarche engagée par l’entreprise dans le cadre d’actions menées en matière de conditions de vie et de bien-être de ces derniers.

L’autopartage

En entreprise, l’utilisation de véhicules est incontournable. Toutefois, entre l’assurance, l’entretien, l’essence, le stationnement cela représente un coût, sans oublier l’impact sur l’environnement. Ce mode de déplacement alternatif permet tout simplement de mutualiser le parc automobile de l’entreprise pour un groupe d’utilisateurs défini et donc de réduire la flotte de véhicules au strict nécessaire. Un système souple qui permet de disposer du véhicule de son choix et d’en disposer pour une durée définie pour effectuer le trajet de son choix. La prise de possession comme la restitution du véhicule sont automatisées et peuvent concerner une ou plusieurs stations. Ce type d’autopartage dit « en boucle » convainc de plus en plus le secteur privé.  

Les autres options

L’acquisition de véhicules hybrides, électriques, la possibilité de mettre en place le télétravail sont d’autres options pour adopter un plan d’actions en faveur d’une mobilité durable au sein de son entreprise.

Quelle est donc la meilleure trottinette pour adulte ?

trottinette adulte pratique

Je vois certains sites qui essaient souvent de répondre à la même question, quelle est la meilleure trottinette pour adulte ? comme c’est le cas pour les vélos. Il y a un tas de marques qui aiment à penser qu’ils auraient trouvé la formule magique et créé la meilleure trottinette qui irait pour tout le monde. Le problème est, que ce qui est parfait pour certaines personnes n’est pas forcément parfait pour tout le monde. Avec différentes tailles et différentes formes, tout le monde est différent.

(suite…)

Pour et contre des vélos

Les vélos, moyen de transport excellent en ville qui permet de gagner beaucoup de temps dans les centres-ville. C’est aussi un moyen de faire du sport, beaucoup pratiqué en France par de nombreux passionnés. Quels sont les pour et les contres que l’on peut accorder au vélos ?

bilan pour ou contre vélos

(suite…)

Choisir une Trottinette ou un vélos

Dans les grandes villes les trottinette deviennent une façon de se déplacer de plus en plus populaire. Les trottinettes plaisent à toutes les catégories de personnes et quelques soit l’age – des parents qui veulent partager une activité avec leurs enfants, aux jeunes professionnels qui ont besoin d’un moyen plus rapide pour se rendre au travail et il n’est pas rare de voir des retraités préférés ce moyen de transport au vélos.

Quand quelqu’un vient dans un magasin à la recherche d’une trottinette, les questions les plus communes concerne la durabilité et la vitesse. Avec toutes ces qualités est-ce qu’une trottinette est un bon substitut au vélos ?

(suite…)